07 63 95 19 29

contact@askformation.fr

Du Lundi au Vendredi

De 09:00 à 18:00

Qu’est ce que la prévention des risques professionnels et pourquoi s’en inquiéter ?

“Nul n’est censé ignorer la loi”. Comme une épée de Damoclès, cette citation plane constamment au-dessus de la tête des dirigeants d’entreprise. Selon l’article L4121.1 alinéa 1 du Code du Travail, il incombe à l’employeur de prendre “les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs”. Certes, le risque zéro n’existe pas. Même avec la meilleure volonté, il est impossible de prévoir 100 % des incidents. Cependant, force est de reconnaître que la plupart des accidents sont évitables avec un peu de volonté. Alors qu’est-ce que la prévention des risques professionnels et pourquoi s’y intéresser ?

Qu’est-ce que la prévention des risques professionnels ?

En droit, le terme “risque” est employé pour désigner l’éventualité d’un événement qui peut causer un dommage. Avant de prendre une quelconque décision, tout dirigeant d’entreprise se doit d’évaluer les différents risques et leurs impacts sur sa structure, pour essayer de les prévenir. C’est ce qu’on appelle la prévention des risques.

Dans les faits, la prévention des risques représente l’ensemble des stratégies qui permettent à une entreprise de minimiser les incidents et de réagir promptement en cas d’accidents.

Pour y parvenir, il convient de scruter attentivement chaque maillon de la chaîne pour déceler d’éventuels dangers. Une fois ces derniers identifiés, il est de la responsabilité du gérant de trouver voies et moyens pour les contourner ou les supprimer.

Expliqué comme ça, prévenir les risques professionnels peut sembler facile mais dans la pratique, c’est assez complexe.

Les 5 piliers de la prévention des risques en entreprise

Hors de question de laisser de potentiels incidents venir ruiner votre travail ! Vous avez travaillé d’arrache-pied pour mettre sur pied cette compagnie, ne laissez pas un instant de paresse ruiner vos efforts !

Afin de préserver la performance de votre compagnie, vous devez intégrer 5 piliers à votre process de prévention des risques.

1) Identifier les risques réels

Comme dans tout processus préventif, la première des choses à faire consiste à dépister les éventuels problèmes. Des risques liés à l’utilisation de produits corrosifs à ceux découlant d’une mauvaise manutention, rien ne doit être oublié.

Pour y arriver, le mieux est souvent de se pencher sur les organismes de formations professionnels de votre secteur. Par exemple, ASK Formation travaille souvent avec le secteur de la manutention. Un des principaux risques de ces métiers est la blessure au travail lié à une mauvaise posture. C’est pourquoi nous proposons une formation “geste et postures” visant à limiter ces risques.

Dans le secteur de l’agro alimentaire, le risque est plus souvent lié à l’hygiène et il convient alors de former son personnel  à des techniques bien spécifiques comme par exemple la méthode HACCP. Pour résumer, gardez à l’esprit que bien souvent les risques réels de notre secteur nous échappe, et qu’il faut prendre les devant pour les éviter.

2) Procéder à une évaluation qualitative et quantitative

Des données chiffrées sont la clé d’une prévention utile. Mesurez la gravité potentielle de l’impact de chaque risque et celle des préjudices susceptibles d’en découler.

Cette étape est fastidieuse car elle vous oblige à vous pencher sur les éventuels changements du chiffre d’affaires, les frais financiers inhérents aux blessures du personnel, les coûts de réparation éventuels, … Néanmoins, elle est la garantie d’une réponse rapide en cas de problème.

3) Définir des solutions viables

Comment comptez-vous éviter que des accidents aient lieu ? Si malgré vos efforts, votre entreprise doit faire face à un incident majeur, comment réagirez-vous ? C’est le moment d’étudier vos différentes possibilités et de choisir les plus performantes.

Comme nous en discutions précédemment, de nombreuses formations peuvent vous aider à prévenir les risques. C’est le cas des formations en hygiène ou en posture de manutention par exemple. Mais prévenir l’incident n’est pas toujours possible. Ainsi, les formations de prévention ne se suffisent pas à elles-même. Elles doivent absolument être complémentées par des formations de réaction.

Par exemple, il est très important de former des sauveteurs secouristes du travail parmi votre personnel. Personne ne peut prévenir à coup sûr un problème de santé, mais on peut s’assurer d’avoir dans nos rangs quelqu’un qui saura réagir face à une urgence de ce genre.

4) Se méfier des réglementations

Il est tout à votre honneur de réfléchir aux risques de votre entreprise et de chercher à les réduire. Pourtant, gardez à l’esprit que la réglementation vous oblige parfois à suivre certaines formations. Par exemple, la formation SST est très réglementée et elle est dans de nombreux cas obligatoires. De même, la formation gestes est postures peut être obligatoire, comme nous l’expliquons dans cet article.

5) Réaliser des contrôles réguliers

En fonction des risques, il faudra procéder à un contrôle journalier, hebdomadaire ou d’une autre fréquence. Comme le dit si bien l’adage : “mieux vaut prévenir que guérir”. Alors veillez à rester à jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *